A Berlin, IBK appelle au renforcement des liens entre l’Allemagne et le Mali

La chancelière allemande Angela Merkel et le président malien Ibrahim Boubacar Keïta lors de leur conférence commune, ce vendredi 8 février 2019, à Berlin.
© REUTERS/Michele Tantussi

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta est actuellement en déplacement en Allemagne. IBK a rencontré vendredi 8 février Angela Merkel. L'occasion pour l'hôte de la chancelière de saluer l'engagement allemand dans son pays et d'appeler son renforcement.

Avec notre correspondant à Berlin,  Pascal Thibaut

L’Allemagne a été le premier pays à reconnaître le Mali indépendant en 1960. La phrase revient souvent sur les lèvres du président Keïta pour saluer l’engagement de Berlin.

Un engagement sur deux fronts. Sécuritaire d’abord, avec la présence de près de 1 500 soldats allemands, le premier déploiement de Berlin à l’étranger. Cette intervention dans le cadre de la Minusma vient à terme en mai, mais sera renouvelée. Les responsables politiques savent que leur présence sur place va durer même si des parallèles avec l’Afghanistan sont régulièrement formulés, traduisant les états d’âme de certains.

En novembre, la ministre allemande de la Défense Von der Leyen avait exprimé sur place son impatience, demandant aux autorités maliennes de jouer un rôle militaire plus important et d’accélérer les réformes politiques.

Cet engagement reste important à moyen terme pour l’Allemagne pour lutter contre l’immigration illégale et le terrorisme islamiste en stabilisant le Mali.

L’autre pilier de la présence allemande est l’aide au développement qui doit contribuer à donner des perspectives aux populations locales. Berlin est actif dans le processus de décentralisation, l’agriculture et l’approvisionnement en eau avec des dépenses annuelles de près de 500 millions d’euros.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.