Kenya: rare photographie d’un léopard noir

Une panthère noire d'Asie du Sud-Est (photo d'illustration).
© CC0/Pixabay

C’est un appareil avec des capteurs spécifiques qui a permis de prendre le cliché de cet animal. Un animal qui n’a pu que très rarement être observé surtout dans son milieu naturel.

C'est un animal quasi légendaire dont nous avons maintenant des images récentes. Un lépoard noir a été pris en photo et en vidéo à l'état sauvage par un photographe britannique nommé Will Burrard-Lucas. Ses images ont été rendues publiques lundi, et ce dernier les a partagées sur son compte Instagram mercredi 13 février.

« C’est la première fois que cet animal est photographié en Afrique depuis 1909 » à Addis-Abeba, en Ethiopie, se félicite Nicholas W. Pilfold, du zoo de San Diego, aux Etats-Unis. Des propos contestés au Kenya.  Dans un article publié dans l'édition de janvier de l'African Journal of Ecology, Nicholas W. Pilfold analyse ces preuves visuelles, dont voici une vidéo :

Tout a débuté fin 2017, quand Will Burrard-Lucas a eu écho de la présence du rare félin dans le comté de Laikipia, au nord de Nairobi, au Kenya. Le passionné de faune sauvage est immédiatement parti sur zone avec ses appareils photos et caméras à déclenchement automatique. Entre février et avril 2018, à plusieurs endroits de la réserve naturelle, il a immortalisé une femelle léopard noire, comme il le raconte sur son blog.

Un spécimen rare en Afrique

La couleur de la jeune femelle s'explique par le mélanisme, un gène causant un surplus de pigments sur la peau ou le poil d’un animal qui résulte ainsi de son habit noir. Le félin était parfois accompagné d’un plus gros léopard aux couleurs habituelles, preuve que le mélanisme n’a sans doute pas d’influence sur l'intégration dans la vie sociale animale, notent les scientifiques.

L’existence de léopards noirs en Afrique est désormais confirmée en images. Mais Nicholas W. Pilfold estime qu’ils y demeurent très rares. « Le mélanisme est présent chez environ 11 % des léopards du monde, mais la plupart d’entre eux vivent en Asie du Sud-Est », explique-t-il.

Plusieurs internautes ont tout de même émis leurs craintes suite au dévoilement du lieu où a été aperçu le léopard noir, s'inquiétant pour la protection de ce spécimen rare.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.