Niger: le carburant de contrebande nigérian pose des soucis à Niamey

Des hommes font le plein d'essence, le 21 déembre 2017 à Niamey (Niger).
© LUDOVIC MARIN/AFP

Au Niger, la contrebande de carburant en provenance du Nigeria prend des proportions inquiétantes. Dans tout le pays, l'essence légale fait place à celle importée frauduleusement. Le manque à gagner est important pour le pays, sans compter la pollution qui résulte de ce trafic. Mais les petits vendeurs et leurs clients, eux, se frottent les mains.

C'est moins cher. C'est notre gagne pain. Si le gouvernement le veut, qu'il réduise les prix à la pompe

Malgré les 20 000 barils de pétrole produits chaque jour, largement suffisants pour le pays, l'essence nigériane envahit les artères de Niamey
13-02-2019 - Par Moussa Kaka

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.