Cameroun: 151 militants et sympathisants du MRC inculpés

Au Cameroun, toutes les personnes arrêtées dans le cadre des manifestations du parti d'opposition MRC ont finalement été présentées à un juge.
© Getty Images/ Romilly Lockyer

Au Cameroun, toutes les personnes arrêtées dans le cadre des manifestations du parti d'opposition MRC ont finalement été présentées à un juge. Toutes ont été conduites à Yaoundé et déférées au tribunal militaire.

Les 151 personnes qui avaient été conduites au tribunal militaire de Yaoundé mardi soir ont été entendues et tout le monde a été inculpé. Les dernières inculpations ont été prononcées cette nuit, vers deux heures du matin.

Les infractions sont quasiment toutes les mêmes : participation à une manifestation illégale, rébellion. Des infractions liées aux marches organisées par le MRC pour dénoncer les résultats de la présidentielle. On reproche aussi aux partisans du MRC la destruction de biens publics ou des outrages au président, en référence aux dégâts causés dans les ambassades du Cameroun à Paris et Berlin fin janvier.

Détention provisoire de six mois

On leur reproche surtout deux autres infractions, beaucoup plus lourdes : hostilité à la patrie et insurrection. Ces deux charges ont été imputées à toutes les personnes présentées aux juges et peuvent leur valoir respectivement de la peine de mort ou des peines de prison allant de dix à vingt ans.

Parmi ces personnes, 21 ont été libérées sous caution ou garant, mais la plupart des inculpés ont été placés en détention provisoire à Yaoundé. Une détention provisoire fixée pour une période de six mois, renouvelable deux fois.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.