Kenya: les images du léopard noir suscitent la polémique

Ce cliché rare d'un léopard noir en Afrique a été pris le 12 mars 2018 à Lorok, Laikipia County, au Kenya.
© an Diego Zoo Global via REUTERS

Ce sont des images rares : un léopard noir a été photographié et filmé au Kenya. Le spécimen, présent en Asie, a quasiment disparu d’Afrique. Il a été observé par le Britannique Will Burrard-Lucas au nord de Nairobi. Des images très importantes pour les scientifiques mais qui ont créé la polémique.

Ce sont des images rares mais pas aussi inédites qu’on le pensait. Une équipe scientifique a publié des clichés et vidéos d’un léopard noir pris après trois mois d’expédition dans le comté de Laikipia l’an dernier. Cette femelle est atteinte de mélanisme, un gène causant un surplus de pigments. Mais ses taches naturelles sont toujours visibles, en caméra infrarouge.

Des médias comme le National Georgraphic, CNN ou le Daily Mail ont alors affirmé qu’il s’agissait de la première observation du genre sur le continent depuis plus d’un siècle et des photos prises en 1909 en Ethiopie.

« Apartheid naturaliste »

Ces propos ont suscité la colère au Kenya. Le quotidien Daily Nation a republié des images prises par une de ses photographes en 2013. Le parc de Ol Ari Nyiro a, lui, diffusé un cliché pris en 2007. Mordecai Ogada a dénoncé un « apartheid naturaliste ». « Rien n’existe en Afrique jusqu’à ce qu’un Blanc le voie », a déclaré l’écologiste, ajoutant que son équipe avait vu un léopard noir en 2001.

Will Burrard-Lucas, l’auteur des nouveaux clichés, a confirmé que beaucoup d’articles de presse étaient inexacts. Par la suite, CNN et le National Georgraphic ont modifié leurs textes. Polémique à part, ces nouvelles observations gardent une haute valeur scientifique pour aider les chercheurs à mieux comprendre cette espèce menacée et les conditions de sa survie en Afrique.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.