Cameroun: 15 sympathisants du MRC devant la justice

Au Cameroun, 15 sympathisants du parti d'opposition MRC doivent comparaitre devant la justice ce lundi.
© Getty Images/ Spaces Images

Au Cameroun, 15 sympathisants du parti d'opposition MRC doivent comparaitre devant la justice ce lundi. Ils font l'objet d'une procédure en flagrant délit après leur arrestation fin janvier lors de marches organisées par le parti pour dénoncer le résultat de la dernière élection présidentielle. Des marches qui avaient été interdites par les autorités. Ils sont accusés de « participation à une manifestation illégale » et de « rébellion ». Plus de 150 autres personnes ont été arrêtées dans cette affaire, dont le leader du parti, Maurice Kamto, et toutes ont été inculpées pour des chefs d'accusation plus lourds, comme « insurrection ».

C’est à la justice, et à la justice seule qu’il revient de se prononcer sur les responsabilités éventuelles des uns et des autres dans le cadre de cette affaire. Cela dit, quand on joue avec le feu, on court le risque, forcément, de se brûler.

René Emmanuel Sadi, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement camerounais
18-02-2019 - Par Anne Cantener

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.