Côte d’Ivoire: la tension ne retombe pas dans le secteur de l’éducation

En Côte d'Ivoire, une salle de classe de l'enseignement secondaire.
© Zenman/Wikipédia

Les autorités appellent à la reprise des cours en Côte d’Ivoire. La ministre de l’Education s’est exprimée, jeudi 21 février 2019, sur la grève qui paralyse depuis près d’un mois le secteur de l’enseignement. Kandia Camara s’est montrée ferme sur la question de l’école le mercredi, mais optimiste sur une reprise prochaine des cours. Un optimisme pourtant loin d’être partagé par les syndicats.

A grands renforts de chiffres, Kandia Camara s’est félicitée des résultats de son ministère avant de répondre aux questions sur la crise qui paralyse le système éducatif depuis près d’un mois. « Les discussions se déroulent dans de bonnes conditions et nous osons croire que, d’ici la fin de la semaine, les syndicats qui ont lancé le mot d’ordre de grève vont le lever, afin que tous les enseignants reprennent les cours dès le lundi, comme je l’ai annoncé », a-t-elle déclaré.

Réaction de surprise parmi les enseignants. Pacôme Attaby, leur porte-parole, est sceptique. « Pour l’instant, on nous écoute, dit-il, mais aucune proposition n’est faite. » C’est notamment le cas sur les cours du mercredi, rétablis « pour plus d’équité », selon la ministre.

Vers plus de mobilisation

« C’est parce que le nombre d’heures de cours donnés par semaine était insuffisant que les anciens eux-mêmes demandaient aux parents de faire venir les enfants le mercredi pour leur donner des cours. Mais, cette fois-ci, les cours étaient payants », a expliqué la ministre.

Les cours ne reprendront pas tant que la question n’est pas réglée, rétorque Pacôme Attaby. Les établissements du privé laïc menacent de rejoindre le mouvement, de même que la FESCI, la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire. Même mouvement de colère dans le supérieur où plus d’une centaine de professeurs ont protesté, sur le campus, contre l’incarcération de leurs deux collègues. Ce qui suscite une vague d’indignation jusque dans la sphère politique.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.