RDC: en meeting à Matadi, Martin Fayulu toujours combatif

Martin Fayulu était en meeting à Matadi, dimanche 24 février 2019 (image d'archives).
© REUTERS/Baz Ratner

Après sa tournée dans la partie est de la République démocratique du Congo et dans les villes des provinces de l’ex-Bandundu, Martin Fayulu était en meeting dimanche 24 février à Matadi. Il a critiqué la position de la communauté internationale qui a reconnu la victoire de Félix Tshisekedi et a promis de continuer à se battre pour le triomphe de la vérité des urnes.

Pendant environ une heure, dimanche 24 février, Martin Fayulu a revendiqué la victoire à la présidentielle du 30 décembre 2018. Devant ses militants, il a même demandé que les élections soient réorganisées. « S’ils ont honte de recompter les voix, qu’on reprenne les élections. Dans les prochains six mois, organisons les élections pour le président de la République, les députés nationaux et les députés provinciaux », souligne-t-il.

Il s’est également adressé à la communauté internationale qui, selon lui, n’a pas été juste. « C’est comme si nous expérimentions le jeu de qui perd gagne. Comme ils ont vu l’expérience du Congo, nous attendons également l’issue des élections au Sénégal et au Nigeria. Que les candidats les moins bien classés soient déclarés gagnants. Est-ce que c’est normal ? », a lancé Martin Fayulu non sans provocation.

Le candidat de la coalition Lamuka a également réclamé justice au sujet des personnes tuées à Kikwit, dans la province du Kwilu, après l’annonce des résultats de la présidentielle. « Que Fatou Bensouda de la Cour pénale internationale diligente une mission d’enquête à Kikwit pour savoir ce qui s’y est passé. Ceux qui sont morts le sont pourquoi ? Qui les a tués ? », interroge-t-il.

Martin Fayulu a également affirmé qu’il n’acceptera aucun poste, même pas celui de Premier ministre et, pour lui, c’est toujours Joseph Kabila qui dirige le pays en portant « un masque qui s’appellerait Félix Tshisekedi ».

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.