Gabon: de retour à Libreville, Ali Bongo a reçu plusieurs responsables politiques

Le président gabonais Ali Bongo lors de sa rencontre avec des présidents d'institutions gabonaises au palais présidentiel, à Libreville le 25 février 2019.
© Gabon Presidency/Handout via Reuters

Ali Bongo est à nouveau de retour au Gabon. La présidence de la République a jalousement gardé le secret de l’heure d’arrivée du président gabonais, qui est parti du Maroc où il passe sa convalescence après un AVC le 24 octobre dernier en Arabie saoudite. Ce lundi 25 février, le chef de l'Etat a accordé des audiences aux responsables des institutions de son pays. Les images de ces audiences ont été diffusées à la télévision nationale.

C’est un Ali Bongo en assez bonne forme qu’on a vu à travers les images diffusées par la télévision nationale. Le 15 janvier dernier, lors de sa première apparition au palais présidentiel depuis son AVC, les Gabonais avaient découvert leur président assis sur un fauteuil roulant. Il présidait ce jour-là la prestation de serment du nouveau gouvernement.

Il y a une semaine et demie au Maroc, Ali Bongo s’est laissé filmer debout, mais s’appuyant sur une canne. Ce lundi, au palais présidentiel de Libreville, il n’avait pas besoin de canne et n'était pas assis sur un fauteuil roulant.

Ali Bongo, debout et souriant, a serré les mains de ses hôtes : la présidente de la Cour constitutionnelle Marie-Madeleine Mborantsuo, le président de l’Assemblée nationale Faustin Boukoubi et la présidente du Sénat Lucie Milebou-Aubusson, épouse Mboutsou.

Le chef de l'Etat a ensuite effectué un petit tour de ville pour être plus proche de sa population, selon ses collaborateurs. Il n’est pas descendu de sa voiture noire qui roulait lentement les vitres baissées pour se montrer et saluer la foule.

Le débat sur la vacance du pouvoir ne peut pas être clos et n'est pas clos du tout puisque ce sont des apparitions par morceaux choisis, ce sont des apparitions à la Fantômas. Et donc nous ne sommes persuadés de rien du tout.

Le retour d'Ali Bongo n'a pas manqué de faire réagir
26-02-2019 - Par Yves-Laurent Goma

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.