Mali: une vingtaine de jihadistes neutralisés dans une opération franco-malienne

Le village de Dialloubé se trouve au nord de Mopti, dans le centre du Mali.
© google.com/maps

Au cours d’une opération conjointe des armées malienne et française ce week-end, dans le centre du Mali, une vingtaine de jihadistes ont été tués.

L’opération militaire franco-malienne antijihadistes s’est déroulée dans la commune de Dialloubé, ce week-end. Pendant longtemps, cette zone située au centre du pays était aux mains des islamistes armés. Ils y faisaient régner leur loi et une bonne partie de l’administration avait décampé. Il y a quelques mois, l’armée malienne avait desserré l’étau. Mais d’importantes poches d’insécurité existent toujours.

Selon nos renseignements, c’est d’abord l’armée française qui est entrée en scène. Deux avions Mirage 2000 basés à Niamey au Niger, pays voisin du Mali, ont décollé. Selon l’état-major des armées françaises, ils ont visé des positions jihadistes.

Ensuite, très rapidement, l’armée malienne est arrivée sur les lieux. Selon une source militaire locale, au moins un hélicoptère malien a bombardé des positions alors que des soldats au sol ont détruit deux petites bases des jihadistes.

Bilan de l’opération : « une vingtaine » d’ennemis neutralisés, c’est-à-dire tués ou arrêtés, des armes saisies ainsi que des documents, ajoute la même source militaire.

L’armée française intervient de plus en plus dans le centre du Mali, où elle coordonne ses actions avec l’armée malienne.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.