Republier
Burundi

Burundi: le nouveau parti d'Agathon Rwasa interdit de réunion publique

Le leader de l'opposition burundaise Agathon Rwasa lors d'une interview le 22 juillet 2015 à Bujumbura.
© REUTERS/Mike Hutchings

Au Burundi, Agathon Rwasa a dernièrement réussi à reconstituer un nouveau parti. Ce dernier comptait organiser une réunion publique ce dimanche 3 mars à Bujumbura mais le maire de la ville lui a signifié une interdiction de réunion pour raisons « sécuritaires », sans autres explications.

Ce genre de protectionnisme politique ne nous avance à rien. Et c’est même une honte, lorsqu’on prétend toujours que la sécurité est à 100%, d'assimiler des activités régulièrement reconnues par la loi... [à] une menace sécuritaire. C’est une décision qui émane de certains officiers trop zélés, peut-être, qui ont du mal à se départir de leur ancienne formation ou de leur ancien mouvement, lorsqu’ils étaient dans la rébellion. C’est très dommage, mais nous ne perdons pas courage. Nous sommes dans une lutte, nous devons persévérer.

Agathon Rwasa, leader de l'opposition burundaise
03-03-2019 - Par RFI

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.