Côte d'Ivoire: les cours vont reprendre à l'université, pas dans les écoles

Université Félix-Houphouët-Boigny à Cocody, Abidjan, Côte d'Ivoire.
© Wikimedia

A l’université, les cours devraient reprendre ce lundi 4 mars. Les enseignants ont décidé de suspendre leur grève suite à la libération de leurs collègues. Dans les écoles, en revanche, où la grève dure depuis près d’un mois et demi, les syndicats ont décidé samedi soir de maintenir leur mot d’ordre faute d’avancées significatives.

L’assemblée générale fut particulièrement houleuse, raconte David Bli Blé, l’un des porte-parole des enseignants. L’Education nationale propose d’élargir le cadre des négociations aux ministères de la Fonction publique et du Budget.

« Insuffisant », jugent les professeurs car « il n’y a toujours aucune proposition concrète ». La grève est donc maintenue par les syndicats du primaire et du secondaire, tandis qu’à l’université on aperçoit une sortie de crise.

La CNEC a suspendu son mot d’ordre de grève pour deux semaines suite à la mise en liberté provisoire vendredi 1er mars des deux syndicalistes incarcérés : Johnson Kouassi Zamina et Joël Dade, accusés de trouble public, séquestration, menace et injure.

Il se murmure que de hauts responsables de la présidence et de la primature seraient intervenus dans la procédure, une procédure qui ne relève, semble-t-il, plus du « flagrant délit », selon leur avocat. Des négociations ont été lancées le soir même, et dans les amphithéâtres, les cours devraient reprendre ce lundi.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.