L'Ouganda règle ses comptes avec le Rwanda

Sam Kutesa, ministre ougandais des Affaires étrangères, a répondu par voie de communiqué aux accusations de son homologue rwandais.
© RFI/Gaël Grilhot

Le ministre ougandais des Affaires étrangères a publié un communiqué officiel, mardi 5 mars, dans lequel il accuse à demi-mot les autorités à Kigali de véhiculer de fausses informations nuisibles aux relations entre les deux pays.

« L’Ouganda ne peut, dans aucun cas, tolérer que quiconque utilise son territoire pour menacer un voisin », affirme le ministre ougandais des Affaires étrangères, Sam Kutesa, dans son communiqué publié mardi 6 mars.

Une réponse à son homologue rwandais Richard Sezibera qui, lors d’une conférence de presse, a reproché à Kampala d’héberger le Congrès national rwandais, un groupe qu’il qualifie d’hostile au régime de Paul Kagame.

Dans son communiqué, le ministre des Affaires étrangères ougandais a également démenti avoir procédé à des arrestations et tortures de citoyens rwandais sur son territoire, ajoutant que ceux qui respectent la loi n’ont rien à craindre.

En effet, le week-end dernier,Kigali a mis en garde ses citoyens contre tout voyage en Ouganda, évoquant l’hostilité de son voisin.

En tout cas, l'échange entre les deux ministres montre à quel point les relations entre les deux voisins se sont fortement détériorées ces derniers mois.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.