Visite surprise à Nairobi des dirigeants somalien et éthiopien

Après sa visite à Addis Abeba, le président somalien Farmajo (G) s'est rendu à Nairobi avec le Premier ministre éthiopien, Abyi Ahmed (photo d'archives).
© MOHAMED ABDIWAHAB / AFP

Les dirigeants somalien et éthiopien sont arrivés mardi 5 mars dans la capitale kényane pour des discussions avec le président Uhuru Kenyatta. Une visite surprise. Depuis plusieurs semaines, les relations sont tendues entre la Somalie et le Kenya à cause d'un différend frontalier. Une nouvelle occasion pour le chef du gouvernement éthiopien Abiy Ahmed de jouer le médiateur.

L'information est tombée vers 19h30, heure d'Addis Abeba (16h30 TU). Alors qu'on pensait la visite officielle de Mohamed Abdullahi Farmajo en Ethiopie terminée, le site Addis Standard annonçait un voyage surprise du président somalien à Nairobi, accompagné par le Premier ministre éthiopien. Un voyage confirmé ensuite par les comptes Twitter officiels des deux pays.

Depuis plusieurs semaines, les relations sont tendues entre la Somalie et le Kenya à cause d'un différend frontalier. Nairobi reproche à Mogadiscio d'avoir mis en vente une zone maritime qui lui appartient et qui contiendrait des hydrocarbures et du poisson.

Abiy Ahmed, médiateur de paix régional

Abiy Ahmed, le Premier ministre éthiopien, semble donc vouloir continuer à enfiler le costume de faiseur de paix régionale. Un peu avant cette annonce, les médias officiels éthiopiens avaient rapporté succinctement le contenu de l'entrevue avec le président somalien. Le chef du gouvernement éthiopien aurait insisté sur la « nécessité de renforcer les liens Somalie-Kenya », mais aussi pour « que les relations entre Somaliland et Somalie soutiennent les efforts de paix dans la région ».

Les dirigeants kényan et somalilandais se sont rendus eux aussi à Addis Abeba ces deux dernières semaines. La logique est claire. Lors de la visite du président de la province somalienne sécessionniste, certains médias avaient alors annoncé une rencontre historique avec le chef de l’Etat somalien. Elle ne s'est pas faite, mais selon le site Addis Standard, l'offre de médiation d'Abiy Ahmed s'étendrait aussi aux relations entre Mogadiscio et Hargeisa.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.