Niger: sept gendarmes tués dans une attaque de Boko Haram

Des soldats de l'armée nigérienne se dirigent vers la ville de Bosso au sud-est du Niger en 2016 (image d'illustration).
© AFP/ISSOUF SANOGO

Au Niger, une nouvelle attaque meurtrière est attribuée aux jihadistes nigérians de Boko Haram. Elle a visé une position des gendarmes nigériens à Gueskerou dans la région de Diffa. Les assaillants ont surgi au crépuscule pour tenter de prendre cette position. Ils ont été mis en déroute, mais le bilan de l'attaque est très lourd.

L’attaque s’est produite en fin de journée à Gueskerou, non loin de Diffa. Les gendarmes, qui défendaient leur position, n’ont pas été surpris par l’ennemi. Des guetteurs les ont aperçus de loin et la riposte a été prompte.

Lourd bilan

Le bilan est lourd. Du côté des gendarmes, on dénombre sept morts et une vingtaine de blessés. Dans le camp ennemi de Boko Haram, dix-neuf combattants ont été tués et un fait prisonnier, cinq de leurs véhicules ont été détruits et deux autres récupérés par les forces spéciales nigériennes.

Des renforts arrivés sur zone ont engagé la poursuite. Le ratissage des forces spéciales s’est poursuivi en territoire nigérian.

Boko Haram a perdu plus de 300 éléments

Les gendarmes de la position de Gueskerou ont reçu les félicitations de leur hiérarchie militaire. Depuis le début de la décrue de la Komadougou Yobe, plusieurs tentatives d’infiltration de Boko Haram sur le territoire nigérien ont été repoussées avec succès. En presque deux mois, Boko Haram a perdu plus de 300 éléments et plus de dix véhicules détruits ou récupérés par les forces armées nigériennes.

Plus de 2 000 nouvelles recrues militaires viennent de sortir des centres d’instruction de Niamey et Zinder. Ils auront bientôt du temps au contact de l’ennemi.

► [Reportage] Niger: avec des militaires confrontés à la menace Boko Haram

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.