Madagascar signe une série d’accords de coopération avec Maurice

Andry Rajoelina, le 26 juillet 2013 à Antananarivo (Image d'illustration).
© AFP PHOTO / BILAL TARABEY

La coopération entre Maurice et Madagascar « s’approfondit aux bénéfices des deux îles » s’est félicité à Port-Louis le président malgache. Andry Rajoelina effectue depuis dimanche une visite de 4 jours dans l’île à l’occasion du 51e anniversaire de l’indépendance de Maurice qui est fêté ce mardi 12 mars. Les deux voisins ont signé trois accords de coopération dans les domaines de l’enseignement supérieur, de l’entraide judiciaire, et de la lutte contre les trafics illicites. Ils promettent aussi de tirer avantage de leurs atouts économiques complémentaires.

Si l’économie mauricienne paraît bien petite pour satisfaire les grands projets de relance de Madagascar, en revanche son savoir-faire testé et confirmé pendant un demi-siècle dans des secteurs-clés intéresse particulièrement son grand voisin.

Andry Rajoelina espère une plus grande entente avec Maurice pour relancer le tourisme dans la Grande Ile. Maurice accueille désormais 1,4 million de touristes par an, c’est plus que sa population. Alors que Madagascar n’en attire que 300 000.

Le textile est l’autre secteur-clé où Antananarivo souhaite une forte participation mauricienne. Le président malgache propose ainsi aux industriels mauriciens 80 hectares dans le futur parc industriel de Moramanga.

Maurice compte, pour sa part, sur une relance de l’agriculture malgache et se réjouit que son voisin ait annoncé son ambition « de redevenir le grenier de l’océan Indien » pour pouvoir fournir, par exemple, les 50 000 tonnes de maïs dont Maurice a besoin chaque année.

Andry Rajoelina a qualifié les relations entre les deux îles de « nouveau tournant » avant d’avoir cette phrase : « Pourquoi chercher plus loin ce qu’on peut trouver juste à côté ? ».

Autre retombée de cette visite présidentielle, le nombre de vols d’Air Mauritius passe de 6 à 7 par semaine. Le Premier ministre de Maurice, Pravind Jugnauth, a annoncé un don de 100 000 dollars à la Grande Ile pour soutenir sa lutte contre l’épidémie de rougeole.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.