Zimbabwe: le président sud-africain Cyril Ramaphosa en visite officielle

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa en avril 2018 à Londres (photo d'illustration).
© Daniel LEAL-OLIVAS / AFP

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa est en déplacement depuis ce lundi 11 mars au Zimbabwe. Il rencontrera mardi son homologue Emmerson Mnangagwa, à l’occasion de la commission binationale organisée régulièrement entre les deux pays pour renforcer leur coopération.

Cette visite s’effectue dans un contexte tendu, puisque la crise qui a éclaté en janvier au Zimbabwe, continue de couver. Mais Pretoria est restée, tout comme la SADC (la Communauté de Développement de l’Afrique Australe), très silencieuse autour de la répression du mouvement de contestation et des abus des forces de sécurité. Pour le président sud-africain, il est nécessaire d’aider l’économie de son voisin zimbabwéen, pour espérer redresser la situation.

En janvier dernier, le président Cyril Ramaphosa n’est sorti de son silence que pour soutenir son homologue dans sa demande de levée des sanctions économiques. Sanctions finalement maintenues par les Etats-Unis la semaine dernière.

Ramaphosa dans une position compliquée

Selon les analystes, Cyril Ramaphosa se trouve dans une position compliquée vis-à-vis d’Harare : impossible de s’affranchir des liens historiques entre l’ANC et la Zanu-PF, remontant à la lutte pour la libération des deux pays. Entre aussi en jeu le principe de solidarité panafricaine qui fait préférer aux pays de la SADC une solution régionale, plutôt qu’une intervention extérieure.

La question de l’assistance financière pour le Zimbabwe devrait être au cœur des discussions des deux présidents. Pour autant, Cyril Ramaphosa n’est pas prêt à financer son voisin sans condition, lui qui avait refusé un prêt d’un milliard d’euros en décembre dernier.

Les deux pays partagent des liens économiques forts, l’Afrique du Sud étant l’un des principaux partenaires commerciaux du Zimbabwe. De plus, le pays abrite de nombreux immigrés zimbabwéens, venus s’installer au cours des crises successives.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.