Ethiopie: culture et économie au menu de la visite d'Emmanuel Macron

Le président français Emmanuel Macron avec le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed à l'Elysée le 29 octobre 2018 (illustration).
© Michel Euler / POOL / AFP

Après avoir passé la nuit et la matinée de ce mardi 12 mars à Djibouti, Emmanuel Macron poursuit sa tournée en Afrique de l'Est par l’Ethiopie. Ce sera la première visite d'un président français depuis Georges Pompidou en 1973. Emmanuel Macron doit se rendre d'abord à Lalibela pour évoquer la restauration des églises troglodytes, puis direction Addis-Abeba où il retrouvera Abiy Ahmed, le nouveau Premier ministre réformateur, au lendemain du deuil national décrété après le crash du Boeing d’Ethiopian Airlines qui a fait 157 victimes.

Avec notre envoyé spécial à Addis-Abeba,Anthony Lattier

Rien dans le programme de la visite d'Etat n'a pour le moment été modifié suite à l'accident d’avion, mais c'est une Ethiopie en deuil qui accueille Emmanuel Macron. Le président français a rendez-vous avec le Premier ministre Abiy Ahmed au palais du Jubilé.

Les deux jeunes dirigeants, qui ont un an d'écart, se retrouvent moins de six mois après la visite d'Abiy Ahmed à Paris. Emmanuel Macron avait alors salué les réformes courageuses de celui qui est au pouvoir depuis moins d’un an : libération des prisonniers politiques, ouverture de l'économie, paix avec l'Erythrée. Abiy Ahmed incarne l'Afrique avec qui Macron a envie d'avancer.

Une délégation de chefs d'entreprises

Avancer dans le domaine économique, une dizaine de chefs d'entreprises français sont du voyage, comme ceux d'Orange, de Canal +, Castel ou de CMA-CGM. Avancer dans le domaine culturel aussi, Paris va aider à la restauration des églises de Lalibela et à la transformation du palais présidentiel en musée. Et enfin avancer dans le domaine militaire, puisqu’un accord de défense doit être signé.

Le chef de l'Etat français aura aussi, ce mardi soir, un aparté avec la présidente éthiopienne, la première femme à ce poste. Sahle-Work Zewde, qui a été ambassadrice à Paris, est francophile. Le profil idéal sur lequel Emmanuel Macron compte s'appuyer pour renforcer l'implantation de la France dans ce pays de plus de 100 millions d'habitants.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.