Republier
Madagascar

Madagascar: la société civile se prépare pour les législatives du 27 mai

(illustration) Un agent électoral compte les vote lors du 1er tour de l'élection présidentielle à Madagascar, le 7 novembre 2018.
© REUTERS/Malin Palm

A Madagascar, la société civile met le cap sur les élections législatives. Les Malgaches sont appelés aux urnes le 27 mai prochain. Pour ce scrutin primordial, la plateforme de la société civile Rohy, qui regroupe des dizaines d'organisations dans les 22 régions de la Grande Ile, compte bien à nouveau contribuer au bon déroulement du scrutin. C'est ce qu'elle a annoncé hier, jeudi 14 mars, lors d'une rencontre à Antananarivo entre acteurs de la société civile et bailleurs de fonds internationaux.

Première mission de cette plateforme: inciter les Malgaches à aller voter pour cette élection de proximité.

Marie Stella Razanamahefa est la responsable technique de l'observatoire électoral indépendant « Safidy », « choix » en français mis en place par la société civile. «L'observatoire Safidy a déjà sensibilisé les électeurs pour qu'ils s'inscrivent sur les listes électorales » ou à vérifier si leur nom y figure bien, nous explique t-elle.

à (re)lire: Plus de 10 millions d’électeurs inscrits pour les législatives

Appeler les citoyens à aller voter mais avant tout faire comprendre les missions concretes des députés. Des parlementaires qui ont souvent perdu la confiance des Malgaches.

Harijaona Andriamoraniana est le coordonnateur technique de la plateforme de la société civile Rohy. Les citoyens n'ont pas une compréhension suffisante du rôle des parlementaires, nous explique t-il, et « même du rôle des partis politiques et des candidats.... qui promettent des choses alors que leur première responsabilité c'est de proposer et de voter des lois

Parfois même les parlementaires demandent des « budgets pour leur permettre de réaliser telle ou telle infrastructure alors que ça doit être dans le rôle de l'exécutif», selonHarijaona Andriamoraniana.

Lors de la présidentielle de novembre, cette plateforme avait déployé plus de 7000 observateurs nationaux dans tout le pays. Elle en prévoit autant pour l'élection législative.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.