Photos du président gribouillées au Burundi: une partie des élèves relâchées

En 2016, plusieurs écoliers avaient été condamnés à de la prison pour outrage au chef de l'Etat et atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat pour avoir abimé des photos représentant le président Nkurunziza.
© AFP/LANDRY NSHIMIY

Au Burundi, trois des six écolières interpellées pour avoir gribouillé le portrait du président Nkurunziza dans leurs manuels scolaires ont été libérées. Selon la Fenadeb, la Fédération nationale des associations engagées dans le domaine de l’enfance au Burundi, les trois filles de la commune de Kirundo, dans le nord-est, ont pu quitter leur cellule après avoir été entendues par un procureur.

Quand un enfant est à l'école, il est régi par un règlement scolaire. S'il se conduit mal, il y a des punitions qui peuvent être appliquées plutôt que d'avoir recours à la justice.

Ferdinand Simbaruhije, secrétaire général de la Fenadeb.
16-03-2019 - Par Michel Arseneault

En 2016, plusieurs écoliers avaient été condamnés à de la prison pour outrage au chef de l'Etat et atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat dans des cas similaires.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.