Republier
Soudan du Sud

Le pape François réitère son souhait de se rendre au Soudan du Sud

Audience du pape François avec le président sud-soudanais Salva Kiir, au Vatican, samedi 16 mars.
© Vatican Media/­Handout via REUTERS

Le président sud-soudanais est depuis samedi au Vatican pour une visite de trois jours. Salva Kiir a rencontré le pape François et plusieurs officiels de l’Eglise. Ils ont notamment évoqué l’accord de paix de septembre dernier, qui entre dans une phase cruciale et commence à sérieusement se fissurer.

Lui-même catholique, Salva Kiir vient au Vatican pour chercher de l’aide et notamment utiliser l’influence du pape sur la scène internationale. Le président sud-soudanais souhaite notamment que François encourage publiquement les bailleurs de fonds à soutenir l’application de l’accord de paix. Sous-entendu, à aider financièrement sa mise en place.

Mais le souverain pontife n’accordera pas son aide sans condition. « Il répète qu’il veut aller à Juba comme signe de son encouragement au processus de paix », explique le Vatican.

En mai 2017, une visite de François au Soudan du Sud avait en effet dû être annulée pour raisons de sécurité. Or le calendrier de l’accord de paix accumule un retard préoccupant. Ce n’est pas par hasard si en février, les évêques sud-soudanais ont déclaré qu’il était en train d’éclater et que les parties se préparaient à reprendre la guerre.

Salva Kiir est d’autant plus sous pression qu’en mai, la période dite de pré-transition doit s’achever avec un nouveau gouvernement et le retour au pays du chef rebelle Riek Machar. Vendredi, son mouvement, le SPLM-IO, a accusé le président sud-soudanais d’être de mauvaise fois, et de bloquer les fonds nécessaires alors que le pays produit 120 000 barils de pétrole chaque jour.
Salva Kiir, lui, ne cesse de répéter que son gouvernement n’a pas assez d’argent.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.