La présidence gabonaise annonce le retour définitif d'Ali Bongo

Le président gabonais Ali Bongo au palais présidentiel lors de son retour à Libreville le 25 février 2019.
© Gabon Presidency/Handout via Reuters

Absent du pays depuis près de cinq mois, après avoir été victime d’un accident vasculaire cérébral, le chef de l’Etat gabonais Ali Bongo Ondimba regagnera Libreville ce samedi 23 mars. Un retour définitif cette fois. C’est en tout cas ce qu’a annoncé jeudi la présidence gabonaise dans un communiqué très succinct.

« Il rentre et cette fois-ci, c'est la bonne », se rejouit une source proche de la présidence, qui précise toutefois que le chef de l'Etat sera amené à faire des allers-retours à l'étranger pour son suivi médical. Autrement dit, « un retour définitif ne signifie pas un retour permanent ».

« Il tient à remercier très chaleureusement son frère, Sa Majesté le Roi du Maroc, Mohammed VI, pour la qualité de son accueil et l’inestimable soutien apporté tout au long de son séjour dans le royaume chérifien », a notamment déclaré le porte-parole de la présidence Ike Ngouoni lors de la très courte déclaration au cours de laquelle il a annoncé le retour d'Ali Bongo.

Depuis le 24 octobre, date de son AVC, le président Ali Bongo n'est rentré qu'à deux reprises à Libreville, la première le 15 janvier pour la prestation de serment du nouveau gouvernement. Il est reparti le soir même. La seconde fois, le 25 février pour présider un conseil des ministres, le deuxième seulement depuis le 24 octobre. Il est reparti au Maroc le lendemain.

« A présent, une page se tourne, il ne faut pas oublier d'où nous sommes partis. Nous avions un chef de l'Etat plongé dans le coma artificiel. Aujourd'hui, il marche, il parle. Il a récupéré. Le débat sur la vacance est définitivement clos », assure cette source. « Wait and see, attendons de voir », réagit un opposant.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.