Republier
RDC Justice

RDC: l'Asadho déplore qu'Eddy Kapend et son groupe restent en prison

Eddy Kapend (photo) est en prison depuis près de 18 ans, condamné pour l’assassinat de Laurent Désiré Kabila, même s’il a toujours clamé son innocence. (image d'archives)
© DESIREY MINKOH / AFP

En République démocratique du Congo (RDC), l’Association africaine de défense des droits de l’homme (Asadho) se dit déçue après la vague de libération de prisonniers politiques par grâce présidentielle. L’Asadho déplore que le groupe d’Eddy Kapend et de ses compagnons - condamnés pour l’assassinat de Laurent Désiré Kabila et en prison depuis près de 18 ans même s’ils ont toujours clamé leur innocence - aient été exclus de la mesure de grâce présidentielle.

Pour nous, la libération devrait concerner non seulement les prisonniers politiques, et prisonniers d’opinion, mais aussi les prisonniers qui étaient pour noms assimilés, parce que nous savons tous que c’est à la suite des problèmes politiques intervenus en 2001 avec la mort du président Laurent Désiré Kabila, qu’ils sont en prison aujourd’hui. Le procès qui a conduit à leur condamnation est un procès inique, c’est un procès qui ne répond pas aux conditions d’un procès équitable. Et en plus ils sont bénéficiaires de la loi d'amnistie de 2005, donc leur place n’est pas en prison mais en liberté.

RDC/ Asadho sur Eddy Kapend et ses compagnons
24-03-2019 - Par Florence Morice

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.