Republier
Cameroun

Cameroun: dégradation sécuritaire à Kumbo, dans la région anglophone

Une rue du centre-ville de Bamenda, dans la région du nord-ouest anglophone, au Cameroun. (Photo d'illustration)
© Wikimedia Commons

Au Cameroun, le diocèse de Kumbo fait part de sa grande inquiètude face à la dégradation de la situation sécuritaire, depuis le mois de septembre 2018, dans la région du nord-ouest anglophone, théâtre d'un conflit entre les forces de sécurité et des miliciens séparatistes, depuis plus de deux ans.

Bâtiments incendiés, enlèvements d'élèves, disparitions, meurtres de civils… c'est un sombre tableau que décrit le diocèse de Kumbo dans une déclaration publiée, vendredi 29 mars. Joint par RFI, le révérend Tata Humphrey Mbuy, directeur de la communication de la province ecclésiastique de Bamenda - dont fait partie le diocèse de Kumbo – insiste sur le fait que le diocèse de Kumbo n'est pas le seul touché par cette dégradation de la situation sécuritaire dans la région. C'est également le cas dans les diocèses de Mamfé, Kumba et Bamenda.

Il ne faut pas dire que c’est une crise. C’est déjà une guerre parce qu’on a des gens qui brûlent des maisons, des gens qui sont tués, des gens qui sont kidnappés. Il y a certains corps qui ont disparu et que l’on n’arrivera jamais à compter. On ne saura jamais qui est mort, qui n’est pas mort. Des gens ont disparu et leurs familles ne savent même pas s’ils sont morts ou s’ils sont ailleurs. Depuis les quatre derniers mois, on a dû fermer certaines paroisses et on a même dû supprimer toutes les écoles dans le diocèse de Kumbo. Si tu vas à Kumbo, c’est vraiment une ville morte. Beaucoup de gens sont en brousse. C’est terrible ce qu’on est en train de vivre.

Réverend Tata Humphrey Mbuy
30-03-2019 - Par Alexis Guilleux

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.