[Reportage] Les Marocains se réjouissent de la visite du pape François

Le pape François sur la place Saint-Pierre à Rome le 27 mars 2019 (photo d'illustration).
© REUTERS/Remo Casilli

Le Maroc se prépare à accueillir en grande pompe le pape François ce samedi 30 et dimanche 31 mars. 35 ans après la visite historique de Jean Paul II dans le royaume chérifien, le souverain pontife axera sa visite d'État autour du dialogue interreligieux, et marquera à nouveau sa solidarité avec les migrants, de plus en plus nombreux au Maroc. Dans un pays où l'islam est religion d'État et le roi Mohamed VI commandeur des croyants, cette visite est plutôt bien perçue par la rue marocaine.

C'est l'heure de la sortie des écoles, Boulevard Abderrahim Bouabid, un quartier résidentiel de la capitale économique marocaine. Souad, mère de famille, accueille avec bienveillance l'arrivée du pape au Maroc. « Je pense que c'est une très bonne chose, ça va rapprocher les religions, et les peuples, ça va beaucoup aider le monde, de voir des religions différentes, les chrétiens, les musulmans, les israélites, ils vont se comprendre, ça va beaucoup aider pour la paix dans le monde », explique-t-elle.

La paix dans le monde, le dialogue des peuples, pour Mustafa, la quarantaine, le royaume chérifien peut servir de modèle en la matière. « Vous savez que le Maroc est un pays de tolérance, il n'y a pas de problèmes avec toutes les religions. Et cela depuis longtemps. Nous sommes dans la mondialisation, et on doit s'ouvrir à toutes les religions ».

La visite du souverain pontife est l'occasion pour le Maroc de réaffirmer son modèle religieux d'ouverture. Le pape François doit notamment se rendre à l'Institut de formation des imams de Rabat, réputé pour enseigner un islam dit « du juste milieu ».

► A lire aussi : Au Maroc, les chrétiens attendent beaucoup de la visite du pape François

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.