Republier
RDC Numérique

RDC: les défis du numérique lors du Kinshasa Digital Week

Une personne utilise internet dans un cybercafé (photo d'illustration). «Nous sommes un des derniers pays au monde à ne pas avoir de registre national», s'exclame Dominique Mugisha, conseiller de Tshisekedi pour le numérique.
© AFP/ I. SANOGO

Kinshasa Digital Week, le plus grand rassemblement annuel du secteur du numérique en République démocratique du Congo (RDC), a fermé ses portes, samedi 13 avril, après deux jours d’activité. Pour la première fois, ce rendez-vous du digital a connu la présence des délégués de la présidence de la République. C’était l’occasion de faire le point sur les principaux chantiers du secteur.

Pour le secteur des technologies digitales, plusieurs défis sont à relever. Un des intervenants à cette édition de Kinshasa Digital Week, le professeur de droit du numérique Kodjo Ndukuma identifie deux principaux chantiers. « La souveraineté numérique et l’économie numérique. La souveraineté numérique signifie que nous devons avoir un plan sur les infrastructures, sur la gestion des données et sur la construction d’une administration électronique », précise-t-il.

C’est également l’avis du conseiller spécial du président de la République en charge du Numérique, Dominique Mugisha. Pour lui, il est urgent de créer ce qu’il appelle un registre national de référence. « Nous sommes un des derniers pays au monde à ne pas avoir de registre national où les citoyens n’ont pas de carte d’identité. Ils ont des permis de conduire, ils ont des cartes d’électeur. Cela sera beaucoup plus simple, à l’avenir, pour organiser des élections, pour gérer je dirais l’administration, la relation entre l’Etat et le citoyen, pour les bases de données qui seront interconnectées avec les services fiscaux, le service patrimonial, foncier. C’est le chantier prioritaire », estime-t-il.

Un plan d’action va être élaboré d’ici quatre mois. Un atelier national sera organisé sur les principaux axes du développement du secteur mais en attendant,  Félix Tshisekedi va présenter sa vision du développement du pays en passant par les outils et les technologies numériques.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.