RCA: L’UA et de l’ONU ensemble pour faire avancer la paix à Bangui

Des représentants du gouvernement centrafricain lors de la signature de l'accord de paix avec les 14 groupes armés en RCA. Le 6 février 2019 à Bangui.
© FLORENT VERGNES / AFP

Le commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union africaine (UA), l’ambassadeur Smaïl Chergui, et le secrétaire général adjoint des Nations unies pour les opérations de paix, Jean-Pierre Lacroix, sont arrivés dimanche 14 avril à Bangui. Leur but : travailler ensemble pour matérialiser l’accord politique pour la paix et la réconciliation en République centrafricaine.

C’est une visite de quatre jours pour mobiliser et aider à faire avancer l’accord politique pour la paix et la réconciliation en République centrafricaine, signé le 6 février dernier entre le gouvernement centrafricain et 14 groupes armés. A leur arrivée à l'aéroport devant la presse, les représentants de l’Union africaine et des Nations unies ont confié combien le retour à la paix était plus que jamais une affaire de tous. « Jean-Pierre Lacroix et moi-même avons décidé, en étroite coopération avec le gouvernement, de revenir à Bangui pour la suite de l’accord de paix pour continuer nos efforts pour une mise en œuvre effective, sincère des parties à cet accord. Mais également organiser le 17, conjointement avec aussi les partenaires importants et avec le gouvernement, la session du groupe de soutien international à la Centrafrique », a affirmé Smaïl Chergui pour l'Union Africaine, le commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union africaine.

De son côté, Jean-Pierre Lacroix, secrétaire général adjoint chargé des Nations unies pour les opérations de maintien de la paix, a voulu mettre la pression sur les signataires et sur la nécessité de respecter l’accord. « Tous ceux qui utilisent la violence en ce moment mettent en péril cet accord qui est la seule chance pour que la paix revienne en République centrafricaine. Evidemment, nous allons aussi nous mobiliser pour lancer cet appel et inciter chacun à prendre ses responsabilités car le moment est venu de se tourner vers la mise en œuvre de l’Accord qui est vraiment la chance de retour à la paix ».

Les deux hommes vont se déplacer ce lundi à Bambari et Bangassou pour aller à la rencontre des groupes armés. Ils rencontreront ensuite le chef de l'Etat et le gouvernement à Bangui.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.