Republier
Togo

Togo: la maison d’un opposant du PNP vandalisée à Lomé

Vue de Lomé, capitale du Togo.
© Creative commons Flickr CC BY-NC 2.0 Joshua Turner/Climate Centr

Au Togo, le Parti national panafricain a appelé samedi dernier à manifester à Lomé et dans plusieurs villes. A Lomé, la manifestation n’a pas eu lieu, mais a occasionné des échauffourées principalement à Agoé. Dans la soirée de ce samedi, la maison du leader du PNP, Tikpi Atchadam a été vandalisée dans le quartier de Kégué dans la capitale.

Le portail de la maison de Tikpi Atchadam, à Kégué, défoncé depuis samedi après-midi, est resté ouvert. La maison est vide nous confie un des jeunes partisans encore présents sous un arbre dehors. Il raconte comment ce samedi, des hommes en tenue à bord de pick-up sont arrivés. Ils ont alors bastonné tous ceux qui étaient là, défoncé le portail de la maison avant d’y entrer.

Son récit est interrompu par un appel téléphonique. Lorsque le jeune raccroche, il met fin soudainement à la conversation. Il demande aux visiteurs de partir. Ses supérieurs viennent de lui faire passer le message de se taire et qu’il n’est désormais plus possible de visiter la maison.

Dans un communiqué rendu public samedi soir, le parti de Tikpi Atchadam indiquait que trois jeunes chargés de la sécurité du domicile avaient été enlevés. Ce lundi, ce sont trois autres personnalités du parti sont entendus au service central du renseignement et d’investigation criminel à la gendarmerie à Lomé.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.