Algérie: convoqué par la justice, l'ex-Premier ministre ne s'est pas présenté

Ni l'ancien Premier ministre Ahmed Ouyahia (photo), ni le ministre des Finances, Mohamed Loukal, n'ont répondu à leur convocation par le tribunal d'Alger, le 21 avril 2019. (Image d'archives)
© RYAD KRAMDI / AFP

En Algérie, convoqué pour une affaire de corruption, l'ancien Premier ministre Ahmed Ouyahia était attendu au tribunal d'Alger dimanche 21 avril. Une foule s'était rassemblée pour l'attendre mais il ne s'est pas présenté.

L’information avait été donnée par le journal de 20h de la télévision officielle samedi. Alors, dès le début de la matinée, dimanche, des dizaines de personnes s’étaient rassemblées devant le tribunal d'Abane Ramdane, dans le centre-ville d’Alger, pour attendre l’ancien Premier ministre et le ministre des Finances convoqués par la justice dans une affaire de corruption.

La foule scandait des slogans demandant justice contre « ceux qui ont volé », disait-elle. Certains étaient aussi venus brandir des pots de yaourt. Car ici, on raconte qu’Ahmed Ouyahia, l’ancien Premier ministre, a déclaré en temps de crise économique, que les Algériens n’étaient pas obligés de manger des yaourts.

Pourtant, ni l’ancien Premier ministre, Ahmed Ouyahia, ni le ministre des Finances, Mohamed Loukal, ne sont venus.

Ahmed Ouyahia, autrefois homme fort du système, semble désormais lâché par ses proches puisqu’au sein de son parti, le RND, les militants demandent son départ.

Mais cette affaire fait aussi beaucoup de sceptiques. Le Parti des travailleurs, par exemple, considère, lui, qu'il s'agit de règlements de compte et d'un sacrifice de responsables sur l’autel du système.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.