Bénin: l’ex-président Boni Yayi adresse une lettre aux chefs d’État de la Cédéao

L'ex-président béninois Thomas Boni Yayi.
© SEYLLOU / AFP

Depuis les événements des 1er et 2 mai, l’ancien chef d’État béninois, Thomas Boni Yayi, ne serait pas sorti de chez lui, selon ses proches. Samedi, il a reçu la visite des leaders de l’opposition. Il a par ailleurs écrit à plusieurs chefs d’État de la sous-région, notamment au Sénégalais Macky Sall et au Nigérian Muhammadu Buhari, président en exercice de la Cédéao. Dans ce message, qui tient sur deux pages et dont RFI s’est procuré une copie, Thomas Boni Yayi lance un appel au secours pour sa sécurité et demande de ne pas abandonner le Bénin.

Le courrier commence par un rappel historique du processus électoral, de « l’exclusion des partis d’opposition jusqu’aux événements des 1er et 2 mai, en passant par le vote et l’abstention record ». Alors qu’on n’a toujours pas de bilan côté pouvoir, Thomas Boni Yayi maintient le chiffre de neuf morts et indique que « son domicile est constamment encerclé avec une circulation continue de chars dans le quartier ».

Dans un appel au secours, il écrit ceci au président en exercice de la Cédéao : « J’en appelle à votre leadership pour que des dispositions soient prises en urgence pour assurer ma sécurité, celle de ma famille et des opposants ». Avant les formules de gratitude et de politesse, l’auteur lance un second SOS : « Ne laissez pas tomber le Bénin, membre actif de la Cédéao ».

Jeudi, le ministre béninois des Affaires étrangères, Aurélien Agbénonci, comme s’il anticipait, disait au corps diplomatique que son pays n’était pas en crise. Ce vendredi matin, l’avenue de Cadjéhoun n’est plus fermée à la circulation. Quant aux soldats déployés, ils sont toujours visibles dans le secteur et seront remplacés par la police d’ici à la fin de la journée.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.