Republier
Bénin France

Touristes français disparus au Bénin: les recherches se poursuivent

La rivière de la Pendjari serpente au bord de la réserve entre le Bénin et le Burkina Faso.
© Agnès Rougier/ RFI

Les recherches se poursuivent pour retrouver les deux touristes français disparus dans le nord du Bénin. Les deux hommes n'ont pas donné signe de vie depuis mercredi dernier, date de leur disparition dans le parc national de la Pendjari où ils effectuaient une excursion. Leur guide béninois, Fiacre Gbédji, a depuis été retrouvé mort dans l'enceinte du parc et identifié. Mais à ce stade, les autorités béninoises n'écartent toujours aucune piste.

Si beaucoup évoquent la piste de l'enlèvement terroriste, les autorités béninoises, elles, « n'écartent pour l'instant aucune hypothèse ». « Nous travaillons sur toutes les pistes », explique le porte-parole de la présidence du pays, Wilfried Houngbedji.

Pour ce qui est du véhicule calciné, retrouvé de l'autre côté de la frontière, à Diapaga, au Burkina Faso, « Nous ne sommes pas plus avancés », poursuit le porte-parole de la présidence béninoise. Rien ne permet, à ce stade, d'affirmer formellement qu'il s'agit de celui des deux touristes français. Deux enseignants en vacances qui ont donc été vus pour la dernière fois à bord d'un véhicule blanc de marque Toyota, mercredi dernier, alors qu'ils partaient en excursion dans le parc de la Pendjari avec leur guide.

Les recherches se poursuivent activement dans la zone. Les moyens mobilisés ont été renforcés. Il n'y a pas plus de précisions sur l'ampleur du dispositif déployé ni sur le périmètre au sein duquel s'étendent les recherches. Cotonou et Paris jouent la carte de la discrétion. Et pour cause, conclut Wilfried Houngbedji, le porte-parole des autorités béninoises : « Nous savons qu'il y a encore des vies en jeu dans cette affaire ».

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.