Republier
Guinée-Bissau

Guinée-Bissau: la nomination d’un nouveau Premier ministre se fait attendre

José Mário Vaz, président de Guinée-Bissau.
© ISSOUF SANOGO / AFP

La Guinée-Bissau est toujours dans l’impasse pour la nomination du gouvernement. Depuis les élections législatives du 10 mars dernier, le pays n’a toujours pas de Premier ministre. Ce blocage se doit à l'absence de consensus sur la formation du bureau de l'Assemblée nationale. Faute de consensus, le président de la République, José Mario Vaz, joue la montre.

Trois semaines après l’investiture des députés, le Premier ministre n’a toujours pas été nommé officiellement. Le président José Mario Vaz semble jouer la montre s’appuyant sur le manque de consensus concernant la formation du bureau de l’Assemblée nationale.

La nouvelle majorité, dirigée par le parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC) s’est opposée  au choix de leur ancien camarade, Braima Camara, leader du Mouvement pour l’alternance démocratique (Madem), au poste de deuxième vice-président, tout comme d’ailleurs au candidat du parti de la Rénovation sociale au poste de premier secrétaire.

Selon le règlement, ces postes sont attribués au parti, selon le nombre de sièges obtenus aux législatives.

Les médiations – d’abord celle de la mission ministérielle de la Cédéao puis celle du représentant du secrétaire général des Nations unies - n’ont, jusqu’ici, apporté aucune solution au problème.

Les partis sont restés campés sur leurs positions.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.