En RDC, Jean-Yves Le Drian salue une véritable «alternance»

Le ministre des Affaires étrangères français, Jean-Yves Le Drian, était en RDC lundi 20 mai. (Photo d'illustration)
© REUTERS/Danish Siddiqui

Le ministre français de lʼEurope et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a achevé lundi 20 mai une mission de vingt-quatre heures en République démocratique du Congo (RDC). Il a notamment été reçu par le président Félix Tshisekedi.

Jean-Yves Le Drian avait dit en février dernier : « L’élection s'est achevée finalement par une espèce de compromis à l'africaine ». Ces propos avaient fait parler à l’époque.

Aujourd’hui, le chef de la diplomatie française est plutôt admiratif. « Parce qu’il y a eu une alternance, a-t-il expliqué lundi lors de sa visite à Kinshasa. Je la constate avec plaisir. Il y a eu une vraie élection démocratique validée par la Cour constitutionnelle et validée par l’Union africaine. Et cette alternance, qui est effective, se concrétise aussi par des actes. Ce n’est pas uniquement une alternance du discours. »

Le ministre français de lʼEurope et des Affaires étrangères a également cité notamment des réalisations dans le cadre de la décrispation du climat politique. « Le président Macron m’a également demandé de saluer toutes les initiatives prises par le président Tshisekedi dans le domaine de l’État de droit », a-t-il souligné.

Jean-Yves Le Drian a évoqué aussi les principaux axes du partenariat entre la France et la RDC. Sur le plan de l’éducation, il a dit qu’un accent particulier sera mis sur un appui renforcé aux grandes écoles de formation de l’administration congolaise.

Pour ce qui est de la santé, un effort singulier devra être fourni sur la recherche dans le but d’affiner la connaissance du virus Ebola. Et la France veut également accompagner la RDC dans le chantier de la réforme du secteur de la sécurité et dans le renforcement des capacités de l’armée congolaise.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.