Kenya: mort de l'écrivain et activiste homosexuel Binyavanga Wainaina

L'écrivain kényan Binyavanga Wainaina en 2009.
© Nightscream/CC 3.0

Les Kényans pleurent la mort de l’écrivain et essayiste Binyavanga Wainaina. Il s’est éteint mardi soir à l’âge de 48 ans des suites d’une maladie. Binyavanga, très populaire sur le continent africain et reconnu dans le monde entier, était aussi controversé dans son Kenya natal, car il défendait les droits des homosexuels.

« Un auteur raffiné ». « Un penseur de talent à la personnalité hors norme ». Les hommages affluent depuis la mort de Binyavanga Wainaina. Il est connu dans le monde entier grâce notamment à son essai satirique « How to Write About Africa ? », dans lequel il décortique les clichés sur l’Afrique des écrivains occidentaux.

C’est en 2002 que sa carrière décolle. Il remporte l’une des plus prestigieuses récompenses pour la littérature africaine, le prix Caine. Il lance alors le magazine Kwani, devenu aujourd’hui maison d’édition.

Mais Binyavanga Wainaina ne fait pas l’unanimité en Afrique. Car l’homme se bat pour la cause des homosexuels, érigé désormais en icône du mouvement. En 2014, le magazine américain TIME le nomme parmi les 100 personnalités les plus influentes au monde. C’est cette même année qu’il annonce ouvertement son homosexualité. Il fut l’une des premières personnalités kényanes à le faire publiquement.

Ironie du sort, Binyavanga Wainaina s’est éteint quelques jours avant un jugement qui pourrait décriminaliser l’homosexualité au Kenya. Le verdict est attendu ce vendredi.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.