Republier
Bénin

Crise au Bénin: le procureur de Cotonou dénonce des «actions concertées»

Des manifestants se rassemblent jeudi 2 mai 2019 dans les rues du quartier Cadjéhoun, où le domicile de l'ex-président Boni Yayi avait été encerclé la veille par la police.
© Yanick Folly / AFP

Au Bénin, 64 personnes, arrêtées à la suite des manifestations d'opposants qui ont éclaté après les élections législatives controversées du 28 avril, ont été renvoyées en détention mercredi 29 mai par un tribunal de Cotonou. Selon le procureur du tribunal de première instance de Cotonou, « les manifestations et les actes de violences des 1er et 2 mai n’avaient rien de spontanés mais étaient plutôt une action concertée, planifiée et bien coordonnée ».

Ce qui au début apparaissait comme un mouvement spontané s'est révélé être une action planifiée, concertée et bien coordonnée. Les auteurs des violences se déplaçaient en bande.

Mario Mêtonou, le procureur du tribunal de première instance de Cotonou
30-05-2019 - Par Jean-Luc Aplogan

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.