Mauritanie: une centaine de médecins en sit-in devant le ministère de la Santé

Vue aérienne de Nouakchott, la capitale mauritanienne (image d'illustration).
© Laminesall96 / Wikimedia Commons

En Mauritanie, près d’une centaine de médecins ont organisé un sit-in jeudi 30 mai devant les locaux du ministère de la Santé pour dénoncer la dégradation de leurs conditions de vie et de travail et la non-application d’un protocole d’accord conclu avec les autorités en 2018. Un accord qui prévoyait notamment des hausses de salaire pour l’ensemble du personnel de la santé.

Le document portant cet accord a été signé par les responsables du ministère de la Santé et tous les syndicats qui défendent les droits sociaux professionnels des travailleurs de la santé. « On a signé un protocole d’accord avec le ministère de la Santé qui stipulait une augmentation de salaires de tous les fonctionnaires du ministère de la Santé à partir du mois d’avril. A notre surprise, cela n’a pas été respecté. Aucune explication du ministère ni d’un autre responsable », explique le Dr Mohamed Dahiya, président du Syndicat national des médecins spécialistes de Mauritanie.

Les médecins mauritaniens entendent maintenir la pression sur le pouvoir en vue d’une solution rapide à leurs problèmes. Ils regrettent le fait qu’ils soient les moins bien payés dans la sous-région. « Un médecin spécialiste touche aux environs de 500 euros. Un médecin généraliste touche environ 300 euros, à peu près trois fois moins payé que nos collègues du Sénégal et du Maroc ».

Les médecins ont rencontré plusieurs fois le président mauritanien qui a promis d’agir en leur faveur en tenant compte des possibilités financières du gouvernement.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.