Mali: dix partis quittent la majorité présidentielle pour former une alliance

Tiéman Hubert Coulibaly en 2016.
© Wikimedia commons

Au Mali, la majorité présidentielle, constituée de partis politiques et d'associations regroupés au sein de l'alliance Ensemble pour le Mali (EPM), vole en éclat. Une nouvelle alliance de plus d'une dizaine de partis politiques et d'associations regroupés au sein de l'alliance Action républicaine pour le progrès (ARP) a vu le jour ce 7 juin. Elle se veut un nouveau pôle de soutien au président malien, en dehors de l'actuelle majorité et propose une nouvelle respiration politique.

Au Mali, les partis politiques et associations membres de l’alliance dénommée Action républicaine pour le progrès (ARP) ne se reconnaissent plus dans l’actuel regroupement de la majorité présidentielle, Ensemble pour le Mali (EPM).

« Il est nécessaire aujourd’hui pour passer à l’étape suivante de la stabilisation, de la réalisation des réformes que des identités s’affirment dans la cohérence, explique Tiéman Hubert Coulibaly, ancien ministre malien des Affaires étrangères et président en exercice de l’ARP. Nous recherchons la cohérence, nous recherchons de l’efficacité, et c’est dans cela que nous situons notre action ».

Pour soutenir efficacement le président malien Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) et son Premier ministre, Boubou Cissé, l’ARP évoque les priorités du moment. « Les grandes questions politiques qui ne concernent pas seulement le nord du Mali, mais aussi le centre, et même le sud, des questions sociales qui méritent d’être traitées et faire en sorte que le gouvernement puisse être en meilleure posture afin d’y apporter des réponses, tout cet agenda nécessite beaucoup plus d’efficacité et nécessite beaucoup plus de cohérence », ajoute Tiéman Hubert Coulibaly.

La nouvelle alliance attend de nouvelles adhésions ce 8 juin et a déjà signé, peu après sa création, un accord politique avec le Premier ministre.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.