Mondial féminin 2019: les Nigérianes battent les Sud-Coréennes et relancent tout

Les Nigérianes fêtent leur premier but dans ce Mondial 2019 face à la Corée du Sud, le 12 juin 2019 à Grenoble.
© Emmanuel Foudrot/Reuters

Belle réaction des Super Falcons du Nigeria mercredi face à la Corée du Sud. Battues lors de leur premier match, les championnes d’Afrique se sont cette fois imposées (2-0). Un succès qui leur permet de croire encore à une première qualification pour les huitièmes de finale depuis 20 ans.

C’était le match à ne pas rater. Dans ce groupe A de la Coupe du monde féminine de football avec la France, pays organisateur, et la Norvège, la confrontation entre le Nigeria et la Corée du Sud se révélait être déterminante. Si les deux pays européens se classent, comme c’est attendu (surtout après la première journée), aux deux premières places, la troisième place se jouera entre les Super Falcons et les Sud-Coréennes. Une troisième place qui peut être qualificative pour les huitièmes de finale, car dans ce Mondial, les quatre meilleurs 3èmes passeront le premier tour. Bref : le Nigeria-Corée du Sud de ce mercredi 12 juin à Grenoble était crucial. Et ce sont les Nigérianes qui ont décroché cette victoire si importante (2-0).

►Le calendrier des résultats de la Coupe du monde ici: http://graphics.rfi.fr/coupe-du-monde-feminine-france-2019-calendrier-resultats/

Le but contre son camp de Kim Do-Yeon a permis au Nigeria de prendre l'avantage sur la Corée du Sud. Desire Oparanozie n'a pas touché le ballon de la main. © Denis Balibouse/Reuters

Un but contre son camp très opportun

Sèchement battues par la Norvège le 8 juin (0-3), les Super Falcons n’ont pas eu la maîtrise du ballon durant la première période de ce second match sous le soleil du Stade des Alpes face à cette Corée du Sud qui, elle, a encore plus coulé face à la France (0-4) lors de l’ouverture du Mondial. Mais « dominer n’est pas gagner », dit-on souvent. Et à ce petit jeu, le Nigeria a été le plus fort.

Dans ces 45 premières minutes assez pauvres en occasion, les joueuses coachées par Thomas Dennerby ont tiré leur épingle du jeu grâce à… un but contre son camp. Sur un long ballon dans la surface, Kim Do-Yeon, sous la pression de Desire Oparanozie, a trompé sa propre gardienne (29e). L’action a été revue à la VAR car l’attaquante nigériane a fait un geste de la main vers le ballon sur cette action, mais le corps arbitral a jugé que la capitaine ne l’avait touché.

Oshoala soigne la victoire nigériane

En seconde période, la Corée du Sud, contrainte de réagir, n’est pas parvenu à refaire surface. La domination territoriale est restée stérile contre des Nigérianes bien organisées et plus fraîches physiquement. La punition a même fini par tomber : lancée en profondeur, la star des Super Falcons, Asisat Oshoala, a pris de vitesse la dernière défenseure, puis a dribblé la gardienne avant de parvenir à glisser le ballon au fond des filets avant qu’il ne sorte des limites du terrain (75e). La puissance de l’attaquante du FC Barcelone, meilleure joueuse du match, a encore parlé.

Asisat Oshoala exulte après son but avec le Nigeria face à la Corée du Sud. L'attaquante a été désignée meilleure joueuse du match. © Denis Balibouse/Reuters

Cette victoire du Nigeria enterre quasiment tous les espoirs de la Corée du Sud, dernière avec zéro point et une différence de buts de -6. Il faudrait plus qu’un miracle pour voir les Sud-Coréennes remonter un tel handicap lors de leur dernier match contre la Norvège. Pour les Super Falcons, en revanche, l’espoir existe. Avec cette victoire sur ce score de 2-0, elles effacent une partie de leur mauvaise différence de buts, qui passe de -3 à -1, et pointent à la 3ème place du groupe A avec trois points. Les huitièmes de finale sont toujours à leur portée. Le Nigeria a rendez-vous avec la France à Rennes le 17 juin. L’objectif d’une place parmi les meilleurs troisièmes vit toujours, tout comme le rêve d’un ticket directement qualificatif via les deux premières places du groupe A.

Infographie CDM féminine 2019 chiffres généraux © RFI

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.