Sénégal: le procureur général s'exprime sur le dossier BP

Le procureur de la République de la Cour d'Appel de Dakar, Serigne Bassirou Guèye, le 12 juin 2019 en conférence de presse.
© RFI/William de Lesseux

Au Sénégal, une enquête est ouverte autour de l’attribution controversée des marchés pétroliers du pays à la firme britannique BP, British Petroleum. L’annonce vient du procureur général de la Cour d’Appel Serigne Bassirou Guèye, qui a donné une conférence de presse ce mercredi 12 juin. Il avait été saisi en ce sens par le ministère de la Justice ce lundi. Le frère du président Macky Sall, Aliou Sall, et un homme d’affaires roumain, Franck Timis, sont notamment cités dans cette affaire, révélée par la BBC. Police et gendarmerie vont mener l’enquête.

Dans une petite salle du palais de justice, le procureur Serigne Bassirou Gueye a d’abord annoncé la saisie de la Division des investigations criminelles.

« Afin de mener une enquête complète et approfondie sur la réalité ou non de toutes ces accusations de malversation, de concussion, de conflits d'intérêts, le chef de la Division des investigations criminelles a été instruit par mon soin de n’épargner personne ; en somme, de prendre en compte toutes les pistes qui sont susceptibles de mener à la manifestation de la vérité », a déclaré le procureur.

Pour le magistrat, l’affaire doit quitter « les réseaux sociaux et la presse ». Il a demandé à ce que les documents utiles à l’enquête soient exclusivement adressés à la justice. « Je voudrais inviter tous ceux qui détiennent des informations, des documents, des renseignements, à s’adresser à la Division des investigations criminelles pour éclairer les Sénégalais sur cette question » a-t-il ajouté.

La Section de recherche de la gendarmerie nationale est également saisie. Cette fois-ci à propos de la « divulgation du rapport de l’IGE » ces derniers jours. Un rapport confidentiel de l’Inspection générale d’État qui préconisait en 2012 le retrait des permis octroyés à la société de Frank Timis.

Dans un communiqué de ses avocats, Aliou Sall a annoncé avoir renoncé ce mercredi à porter plainte contre la BBC. Mais il a souhaité saisir le médiateur de la chaîne afin d’ouvrir une enquête « sur la fiabilité des informations » du documentaire des journalistes britanniques

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.