Republier
RDC

RDC: le président de la Cour constitutionnelle reçu par Félix Tshisekedi

Les juges de la Cour constitutionnelle congolaise (image d'illustration).
© TONY KARUMBA / AFP

La chambre spéciale mise en place par la Cour constitutionnelle pour réexaminer notamment certains arrêts ayant entraîné l’invalidation de l’élection d’une vingtaine de députés d’opposition a commencé à travailler. Une cinquantaine de dossiers ont été inscrits au rôle lundi 17 juin.

Les récents arrêts de la Cour constitutionnelle sur les contentieux des élections législatives de décembre 2018 continuent à faire parler d'eux. Benoît Lwamba, président de cette Cour, a été reçu lundi par Félix Tshisekedi, le président de la République. Ils ont échangé notamment sur le retard dans le traitement des recours.

Benoît Lwamba dit avoir expliqué au chef de l’État que le délai légal de deux mois était impossible à respecter par les sept juges de la haute cour qui devraient traiter plus 1 200 dossiers. Il a également expliqué le principe de la chambre spéciale mise en place pour réexaminer certains arrêts censés contenir « des erreurs matérielles ». Benoît Lwamba a aussi évoqué la possibilité d’ouvrir des enquêtes suite aux allégations de corruption des juges.

L’ouverture de cette chambre spéciale à la Cour constitutionnelle intervient après de vives critiques. L’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) avait par exemple rapporté que la Cour constitutionnelle avait invalidé des députés proclamés par la Céni sans avoir préalablement procédé au recomptage des voix en présence des parties concernées.

Il y a eu également des pressions exercées par certains pays occidentaux en plus de la suspension par l’opposition de sa participation aux activités parlementaires jusqu’à nouvel ordre.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.