Madagascar: autorités et pétroliers s'accordent sur les prix de l'essence

Station-service à Madagascar.
© Jeremy Horner/LightRocket via Getty Images

À Madagascar, un consensus a été enfin trouvé entre les pétroliers et les autorités concernant les tarifs du carburant. Le prix à la pompe du pétrole lampant, de l’essence et du diesel a été revu à la baisse le mercredi 19 juin au soir. Après plusieurs mois d’augmentations consécutives, l’État souhaite pouvoir redonner du pouvoir d'achat aux ménages.

Après trois jours d’âpres négociations avec la présidence, les pétroliers - parmi lesquels Total et Vivo Energy - ont concédé une baisse des prix du carburant. Le pétrole lampant utilisé pour l’éclairage baisse de 12 centimes d’euros par litre. Une réduction conséquente pour les ménages les plus pauvres qui l’utilisent. Le diesel et l’essence eux diminuent de seulement de 0,3 et 0,2 centimes d’euros.

Un impact sur le tarif des transports

« Une baisse historique », annonce la présidence dans un communiqué, qui précise que ces tarifs sont appliqués dès aujourd’hui dans les stations-service. Cette annonce a rapidement fait le tour des réseaux sociaux. De nombreux internautes espèrent qu’elle aura un impact sur les tarifs des transports en commun, qui ont connu une augmentation ces derniers mois.

Autre point important de cet accord : « L’État ne paiera plus, à partir de cette année, des subventions aux compagnies pétrolières comme c’était le cas auparavant », indique la ministre de la Communication, Lalatiana Rakotondrazafy. Des subventions qui permettaient d’éviter des augmentations trop importantes du carburant (Le prix du diesel est à 88 centimes le litre, une fortune pour les ménages malgaches).

« Importer directement le carburant »

« En novembre, les autorités lanceront des appels d’offres internationaux pour pouvoir importer directement du carburant. Ce qui réduira encore plus les prix à la pompe », conclut la ministre.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.