Mondial féminin 2019: le Cameroun se qualifie au bout du suspense

Grâce à sa victoire face à la Nouvelle-Zélande, le Cameroun se qualifie pour les huitièmes de finale.
© REUTERS/Jean-Paul Pelissier

Le Cameroun, dominateur techniquement, s’est imposé au bout du suspense face à la Nouvelle-Zélande (2-1) grâce à un doublé d’Ajara Nchout. Une victoire synonyme de qualification pour les huitièmes de finale, la deuxième en deux participations.

De notre envoyé spécial à Montpellier,

Au coup d’envoi de ce troisième et dernier match dans le groupe E du premier tour de la Coupe du monde féminine, les données sont simples pour les joueuses du Cameroun : il faut l’emporter à Montpellier face à la Nouvelle-Zélande pour se qualifier. On vous passe les calculs d’apothicaires provoqués par le règlement. Et c’est par le plus petit des écarts que les Lionnes se sont imposées… dans les arrêts de jeu.

Sous un temps lourd et devant une maigre affluence au stade de La Mosson (8 009 spectateurs), le Cameroun prend le jeu à son compte en début de match face à un adversaire limité techniquement. Puis commence le festival Gabrielle Onguéné. Le feu follet camerounais, promue capitaine en l’absence de Christine Manie, tente une frappe croisée à l’entrée de la surface qui passe de peu à côté de la cage néo-zélandaise alors que la gardienne Erin Nayler semblait battue (12e). La même, à la 18e minute, est à deux doigts de concrétiser sur un lob… les deux doigts étant ceux de la grande Nayler qui dévie le ballon du chemin du but.

Au mitan de la première période, les Lionnes ont l’emprise sur la rencontre et seules quelques imprécisions dans la transmission les empêchent de se montrer plus dangereuses. On retrouve alors Onguéné qui, servie dans la profondeur par Feudjio, échoue d’un rien à récupérer le cuir face à Nayler, bien sortie (30e). Et c’est à peu près tout ce que le Cameroun démontre jusqu’à la pause. Les Néo-Zélandaises, elles, prennent petit à petit confiance et s’approchent à plusieurs reprises de la cage de Ngo Ndom, au point d’obliger cette dernière à quelques bonnes sorties.

Le doublé d’Ajara Nchout

En début de seconde période, les Océaniennes sont les premières à porter le ballon dans la surface de réparation adverse. Les Camerounaises réagissent rapidement, de nouveau par Gabrielle Onguéné qui multiplie les appels et échoue de peu devant les buts néo-zélandais, où il y a toujours un pied pour lui enlever le ballon au moment d’armer son tir.

La lumière vient finalement d’Ajara Nchout qui récupère un ballon dos au but avant de se retourner pour tromper de près Erin Nayler (57e, 1-0). Profitant d’espaces dans la défense adverse, et sous l’impulsion d’Onguéné, les Camerounaises échouent par trois fois à quelques mètres du but de Nayler qui sort pour l’occasion plusieurs arrêts de classe à ras de terre (64e).

Ajara Nchout marque le but du Cameroun face à la NouvelleZélande. © REUTERS/Jean-Paul Pelissier

Quant aux Néo-Zélandaises, elles tentent avec leurs armes, à l’image d’une tête d’Hannah Wilkinson sur un corner bien détourné au ras de son poteau droit par Anette Ngo Ndom (74e). Puis la douche froide arrive. Sur un centre en profondeur qu’elle s’apprête à dégager facilement, Aurelle Awona dévisse complétement sa frappe et bat sa gardienne (1-1, 80e). Dans une fin de match crispée, au bout de cinq minutes de temps additionnel, Ajara Nchout file au but, crochète et frappe. Le Cameroun est délivré, le Cameroun est qualifié au terme d’un scénario fou.

Les joueuses d’Alain Djeumfa se qualifient donc pour la seconde fois pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde. Elles devraient affronter l’Angleterre à Valenciennes dimanche prochain. A moins que le résultat du match Chili-Thaïlande ne les mène face à la France…

► Retrouvez le calendrier et les résultats de la Coupe du monde

 

Infographie CDM féminine 2019 chiffres généraux © RFI

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.