Republier
Algérie

A Paris, le collectif Debout l'Algérie peine à réunir les partis d'opposition

Jamal Berber est un entrepreneur franco-algérien.
© RFI/David Bache

Alors que les partis d'opposition algériens n'arrivent pas à proposer de candidats pouvant prétendre à la succession d'Abdelaziz Bouteflika, le collectif Debout l'Algérie organisait à Paris, ce 23 juin, une conférence entre plusieurs formations politiques, dont le Parti des travailleurs. Mais quelques militants seulement se sont déplacés ce qui contraste avec la forte mobilisation en soutien à l'opposition algérienne que connaît Paris depuis plusieurs mois. Cette faible participation est frustrante pour Jamal Berber, membre du collectif Debout l'Algérie, mais elle peut s'expliquer.

Nous avons à construire une opposition des partis. Si on n'arrive pas à montrer qu'il y a un pacte, une variété d'opinions à défendre, on aura du mal à obtenir des victoires politiques.

Jamal Berber, du mouvement Debout l'Algérie
24-06-2019 - Par RFI

À écouter aussi : Jamal Berber : «J'ai pourtant fait des efforts pour travailler en Algérie...»

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.