La Haute-Commissaire aux droits de l'homme réclame l'accès au Soudan

La Haute-commissaire aux droits de l'homme de l'ONU, Michelle Bachelet.
© REUTERS/Denis Balibouse

La Haute-Commissaire aux droits de l'homme des Nations unies, l'ancienne présidente chilienne Michelle Bachelet, a à nouveau réclamé l'accès de son bureau au Soudan.

La Haute-Comissaire aux droits de l'homme des Nations unies, l'ancienne présidente chilienne Michelle Bachelet a exigé un accès au Soudan pour que ses équipes puissent enquêter sur la « brutale répression » des manifestants par les forces de sécurité.

À l'occasion de l'ouverture de la 41e session du Conseil des droits de l'homme à Genève, la Haut-Comissaire a regretté que le gouvernement soudanais n'ait pas répondu à sa demande, rapelant que plus de cent manifestants avaient été tués lors de la dispersion du sit-in pacifique devant le quartier général de l’armée à Khartoum le 3 juin.

« Soulèvement populaire inspirant et pacifique »

La contestation soudanaise, que la Haute-Comissaire qualifie de « soulèvement populaire inspirant et pacifique », est, depuis la chute de l'ancien président Omar el-Béchir, opposée au Conseil militaire de transition, qui remplit désormais les fonctions de gouvernement.

Michelle Bachelet a également appelé à « cesser immédiatement le blocage d'Internet », et à la fin de la répression des droits humains de la population. Elle assure par ailleurs que son bureau a reçu des allégations de « viols et d'abus sexuels perpétrés lors de la répression » ainsi que de centaines de disparitions de manifestants.

►À (re)lire : Soudan: comment expliquer une telle violence de l’armée?

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.