RDC: polémique autour d'un document sur la construction d'un palais présidentiel

Le document est un faux, selon le directeur de cabinet de Félix Tshisekedi. (Image d'illustration)
© REUTERS/ Olivia Acland

Un document qui circule sur les réseaux sociaux fait grand bruit en RDC. Attribué à la présidence de la République, il concernerait le processus de passation de marché et le montant de la construction d’un palais présidentiel.

Cette supposée correspondance aurait été signée le 13 juin par Désiré-Cashmir Kolongele Eberande, directeur adjoint de cabinet de Félix Tshisekedi.

D’après le document, il aurait sollicité auprès de la direction générale du contrôle des marchés publics, l’autorisation spéciale de recourir à la procédure d’entente directe en vue de la construction et la réhabilitation des bâtiments abritant la résidence et les bureaux du président de la République à la cité de l’Union africaine et au Palais de la nation.

Toujours selon le document, le marché devrait être accordé à la société Democratic Congo High Tech Construction Company, une entreprise qui n’a qu’environ un mois d’existence, selon le site du Guichet unique de création d’entreprise (GUCE). Et les travaux coûteraient 180 millions d’euros.

« C'est un torchon »

Ce document est un faux, rétorque le directeur adjoint de cabinet de Félix Tshisekedi. « C’est un torchon. C’est fait par des gens qui souhaitent nous salir », affirme-t-il.

Au niveau de la présidence de la République, on confirme cependant l’existence du projet de construction d’un palais présidentiel. Depuis 2013, cette ligne apparaît dans le budget de l’État sans jamais être décaissée.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.