Republier
Madagascar

Madagascar: après la bousculade au stade, le dispositif sécuritaire en question

Des proches de victimes attendent devant la morgue de l'hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona à Antananarivo, le 26 juin 2019.
© RIJASOLO / AFP

Trois jours après la bousculade qui a eu lieu au stade Mahamasina, le bilan s’alourdit. Une adolescente de 12 ans a succombé à ses blessures vendredi matin, portant le nombre de morts à dix-sept. Une vingtaine de personnes est encore hospitalisée dont six personnes dans un état critique. Une enquête a débuté vendredi matin.

L’enquête est menée par une cellule mixte : police et gendarmerie nationale. Tous les blessés et leurs familles seront auditionnés, précise le commandant en charge de l’investigation.

Après le recueillement viennent les questions : quel était le dispositif de sécurité le jour du drame ? Le colonel Anicet Randrianarivelo s’est occupé de sécuriser le stade et ses alentours pour la fête nationale. Quelques 2300 gendarmes et militaires ont été déployés. « J’estime que les précautions nécessaires ont été prises », affirme-t-il au téléphone. Pour lui, les gens n’ont pas respecté les consignes de rentrer petit à petit dans l’enceinte.

« Mais il y a mort d’homme et ce sera aux enquêteurs de déterminer si notre responsabilité est engagée », admet-il. La Commission nationale indépendante des droits de l’homme a publié hier un communiqué.

Il rappelle l’urgence d’améliorer la sécurité du public du stade. Ce n’est pas la première fois que des gens y perdent la vie. Ce bâtiment, prévu pour accueillir 42 000 spectateurs, en accueille le double pour certains évènements, alerte la commission. Elle recommande un dispositif de sécurité plus approprié.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.