Republier
RDC ONU

RDC: L'ONU attend l’arrestation du chef de guerre Guidon

Un casque bleu de la mission des Nations unies au Congo (Monusco), le 11 avril 2019, dans la province du Nord-Kivu où sévissent plusieurs groupes armés.
© ALEXIS HUGUET / AFP

La justice militaire congolaise a confirmé avoir lancé un mandat d'arrêt contre Guidon Shimiray Mwissa, le leader d'un des groupes armés les plus actifs du Nord-Kivu. Depuis plus de trois ans, le bureau conjoint des Nations unies documentait ses crimes. De même que le groupe d'experts de l'ONU et d'autres organisations comme le Groupe d'étude sur le Congo (GEC) qui eux insistaient sur sa proximité avec certains officiers de l'armée congolaise.

Je pense que c’est un développement positif. C’est en droite ligne des efforts de lutte contre l’impunité. Nous ne pouvons que saluer effectivement que la justice militaire ait pris la décision enfin de lancer un mandat d’arrêt contre Guidon. Je rappelle qu’au mois de décembre, nous avons publié un rapport qui démontrait de façon très claire la détérioration de la situation et l’impact sur les populations civiles.

Abdoul Aziz Thioye, directeur du bureau conjoint des Nations unies
28-06-2019 - Par Sonia Rolley

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.