Republier
RDC

RDC: à Kinshasa et en Ituri, l'appel à la paix au coeur des discours du 30 juin

Le nouveau président de la RDC Félix Tshisekedi, un exemplaire de la Constitution dans la main, lors de la cérémonie d'investiture, à Kinshasa, le 24 janvier 2019.
© TONY KARUMBA / AFP

La RDC a commémoré dimanche 30 juin le 59ème anniversaire de son accession à l'indépendance. Dans la foulée des manifestations, une messe d'action de grâce en la cathédrale Notre-Dame du Congo, à Kinshasa, Mgr Kisonga, évêque auxiliaire de Kinshasa, a appelé à l'amour et à une bonne justice. RFI a assisté à cette messe qui n'a connu la participation d'aucun ambassadeur étranger. Pendant ce temps, Félix Tshisekedi était dans la province de l’Ituri (nord-est), endeuillée par des massacres qui ont causé au moins 160 morts ces dernières semaines.

Dans son homélie, Mgr Kisonga a rappelé le sens de la journée du 30 juin, date anniversaire de l’accession du pays à l’indépendance. L’évêque auxiliaire de la capitale a alors invité le peuple congolais à l’amour du pays et du prochain. Il a dénoncé l’arbitraire avant d’insister sur la justice distributive.

Prenant la parole à la fin de la célébration eucharistique, le gouverneur de la ville, Gentinyi Ngobila a relevé le caractère sacré de cette journée qui exalte la liberté retrouvée : « Ce jour est sacré, il mérite l'adhésion de tous à sa célébration. L'indépendance de notre pays étant acquise au prix du sang, des sacrifices et des privations. »

Pour Gentinyi Ngobila, cette journée devrait rapprocher les acteurs politiques congolais, toutes tendances confondues, autour de l’intérêt supérieur de la nation et des valeurs communes, dans un esprit d’unité et de complémentarité.  

En Ituri, Félix Tshisekedi

Félix Tshisekedi a célébré la Fête nationale à Bunia ce dimanche. Il a tenu un meeting devant quelques milliers de personnes. Il a réitéré son message de paix et demandé aux habitants de l’Ituri de ne pas céder à la manipulation.

Descente de l’avion, court bain de foule. Félix Tshisekedi se dirige directement vers le lieu du meeting. Devant les habitants de Bunia, il prêche l’amour du prochain et du pays et demande aux différents combattants de déposer les armes.
« S’ils se décident d’arrêter de combattre, nous ferons tout ce qui est de notre possible pour que les investisseurs viennent ici pour qu’il y ait davantage d’emplois et pour que la paix soit rétablie et que toute la province soit construite. »

Il s’est particulièrement adressé aux jeunes. « Les jeunes, il faut que vous refusiez de vous faire manipuler. C’est vous qui avez la force. Ils vous mentent. Ils veulent que vous vous entretuiez, les jeunes. »

Il a terminé son meeting d’environ 20 minutes en réitérant son engagement à ramener la paix dans tout le pays. « J’avais dit que pendant mon mandat je ne sentirais réellement que je suis président de la République que lorsque tout le peuple congolais sera en paix. C’est ce moment-là que je me dirai que je suis réellement chef de l’État. »

Dans la soirée, Félix Tshisekedi a également dirigé une réunion du comité provincial de sécurité en présence notamment des commandements des Forces armés de la RDC, de la police nationale congolaise et de l’Agence nationale des renseignements.

Puis Felix Tshisekedi a prononcé son premier discours à la Nation depuis son investiture. Il s'est exprimé ce dimanche dans un message enregistré. Cinq mois après son investiture, il a dit faire du rétablissement de la sécurité sa priorité. Après les opérations militaires en Ituri, il en a annoncé d'autres au Sud-Kivu à Minembwe dans le Sud-Kivu où des dizaines de milliers de Congolais ont fui. Mais aussi qu'un plan pour l'éradication des groupes armés étrangers était en cours de discussions avec la Monusco et les pays voisins.

Félix Tshisekedi a aussi promis une réforme électorale, notamment pour ce qui est des élections des gouverneurs et des sénateurs.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.