Republier
Somalie

Somalie: les secours gratuits d’Aamin Ambulance sous la menace des attentats

Une équipe d'Aamin Ambulance en plein travail de secours à une victime.
© Aamin Ambulance

En Somalie, malgré le niveau d’insécurité, il n’existe pas de service d’ambulance public pour aider les blessés, notamment après un attentat commis par les shebabs. Depuis 2006, Aamin Ambulance est la seule organisation à fournir gratuitement un soutien. 24h sur 24, ses vingt ambulances et quarante bénévoles apportent les premiers secours.

Dès qu’un appel arrive sur le 999 - la ligne d’urgence - les chauffeurs et infirmiers d’Aamin Ambulance partent secourir les victimes, une activité à risques, sous la menace des attentats terroristes shebabs.

Omar Muhammad Sheikh a été blessé dans une explosion il y a un an. L’ambulancier reste pourtant fidèle au poste.

« Quand on arrive sur un attentat, on envoie d’abord quelqu’un contrôler, car le risque c’est qu’une autre bombe explose. Puis, on classe les victimes par ordre de priorité. Bien sûr j’ai peur mais les blessés ont plus besoin d’aide que moi. Donc je mets ça de côté. J’ai vu tellement d’horreurs. Des corps déchiquetés, des maisons écroulées, des voitures en feu. J’ai des cauchemars qui me réveillent la nuit. Vous savez en Somalie, il n’y a pas de psychologue, alors j’essaye de vivre avec », témoigne-t-il.

Outre les attentats, Aamin ambulance agit sur tout type d’urgence. En 13 ans, l’organisation estime avoir sauvé la vie d’environ 80 000 personnes. Le dentiste Abdulkadir Adan est le fondateur. Il se démène pour boucler les 20 000 dollars de budget mensuel.

« J’ai dépensé mes économies pour acheter un premier véhicule et j’ai levé des fonds parmi les hommes d’affaires ou mes étudiants. Je voulais montrer qu’ils pouvaient agir. Je finançais Aamin Ambulance même avant de payer les factures de ma maison. Même mon épouse a vendu des bijoux. Aujourd’hui, l’organisation est toujours fragile. On ne sait jamais si on aura assez pour continuer, mais la vie humaine c’est ce qu’il y a de plus précieux. Et je me suis engagé à sauver des vies », souligne-t-il.

Aamin Ambulance dépend encore entièrement des dons. L’organisation ne cesse d’appeler à l’aide extérieure d’autant qu’elle souhaite s’étendre à l’intérieur du pays où les services d’ambulance sont inexistants.

Abdulkadir Adan, fondateur d'Aamin Ambulance. © Aamin Ambulance

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.