Congo-Brazzaville: les parents des étudiants expulsés de Cuba demandent pardon

Des femmes passent devant une peinture murale qui représente Che Guevara, à La Havane, à Cuba, le 19 mars 2016. (Image d'illustration)
© REUTERS/Ueslei Marcelino

Expulsés de Cuba pour avoir revendiqué violemment leurs arriérés de bourses et pour mauvais résultats scolaires, quelque 138 étudiants congolais inscrits en médecine ont été rapatriés récemment au pays. Leurs parents sont allés à la rencontre, mardi 2 juillet, du président Denis Sassou-Nguesso pour des échanges qui ont porté, entre autres, sur l’avenir de ces étudiants.

Un échantillon des parents de ces étudiants conduits par Jean-François Galomi a assuré le chef de l’État que tous les enfants sont rentrés et ont rejoint leurs familles respectives dans le calme. Au nom de ces enfants qui ont brillé par un comportement peu exemplaire à Cuba, leur pays d’accueil, leurs parents ont demandé pardon au président Denis Sassou-Nguesso.

« Nous sommes venus voir le président de la République pour lui présenter nos sincères excuses par rapport aux fautes commises par nos enfants à Cuba, qui est une République sœur. Tout parent n’est jamais d’accord quand il y a une faute », a laissé entendre M. Galomi.

Leur réintégration ou leur réorientation va faire l’objet de concertations. Une seule partie ne saurait trouver la solution à cette situation inédite : « Un enfant a une trilogie : lui-même d’abord, les parents et le gouvernement. Donc, les responsabilités à 100% sont divisées au tiers. Nous portons tous les responsabilités. Avec le gouvernement, on est en bons termes et on va négocier pour la réinsertion des enfants. C’est ça l’objectif final », a-t-il ajouté.

Avant le rapatriement des 138 étudiants, la communauté estudiantine congolaise à Cuba était composée de 2 103 membres.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.